Comprendre LVM

Les partitions LVM (Logical Volume Management) offrent un certain nombre d’avantages par rapport aux partitions standards. Les partitions LVM sont formatées en tant que volumes physiques. Un ou plusieurs volumes physiques sont combinés pour former un groupe de volumes. Le stockage total de chaque groupe de volumes est ensuite divisé en un ou plusieurs volumes logiques. Les volumes logiques fonctionnent à peu près comme des partitions standards. Ils ont un type de système de fichiers, tel que ext4, et un point de montage.

Le chargeur d’amorçage ne peut pas lire les volumes LVM. Vous devez créer une partition de disque standard, non LVM, pour votre partition /boot.

Par défaut, le processus d’installation crée toujours les partitions / et swap dans des volumes LVM, avec un /boot séparé sur une partition standard. Voir Schéma de partitionnement recommandé pour plus de détails.

Pour mieux comprendre LVM, imaginez le volume physique comme une pile de blocs. Un bloc est une unité de stockage utilisée pour stocker des données. Plusieurs piles de blocs peuvent être combinées pour former une pile beaucoup plus importante, tout comme les volumes physiques sont combinés pour former un groupe de volumes. La pile résultante peut être subdivisée en plusieurs piles plus petites de taille arbitraire, tout comme un groupe de volumes est attribué à plusieurs volumes logiques.

Un administrateur peut augmenter ou réduire les volumes logiques sans détruire les données, contrairement aux partitions de disque standard. Si les volumes physiques d’un groupe de volumes se trouvent sur des disques séparés ou des matrices RAID, les administrateurs peuvent également répartir un volume logique sur les périphériques de stockage.

Vous risquez de perdre des données si vous réduisez un volume logique à une capacité inférieure à celle que nécessitent les données sur le volume. Pour garantir une flexibilité maximale, créez des volumes logiques pour répondre à vos besoins actuels et laissez la capacité de stockage excédentaire non allouée. Vous pouvez en toute sécurité augmenter les volumes logiques pour utiliser l’espace non alloué, selon vos besoins.